Le LEAT contribue à deux premières mondiales sur l’intelligence artificielle embarquée sur de satellites

Le LEAT contribue à deux premières mondiales sur l’intelligence artificielle embarquée sur de satellites

Le LEAT est membre de l’IRT St Exupery et participe à ce titre aux projets CIAR et RAPTOR en collaboration avec les partenaires de ces projets.

Dans le cadre du projet CIAR, le LEAT a contribué à 2 premières mondiales consistant à envoyer dans l’espace 2 accélérateurs matériels de réseaux de neurones, notamment un accélérateur de réseaux de neurones convolutionnels à spikes appelé SPLEAT développé au laboratoire LEAT.

Ces 2 architectures électroniques ont été intégrées dans un circuit FPGA embarqué dans le satellite OPS-SAT envoyé dans l’espace en décembre 2019 par la fusée Soyuz lors du vol VS-23 de l’ESA. Le satellite vol toujours à ce jour et continue d’envoyer des clichés de l’espace qui sont automatiquement traités par 2 méthodes d’IA concurrentes : l’une de Deep learning, l’autre bio-inspirée. Les résultats de l’étude ont été publiés dans plusieurs conférences internationales.

Plus d’info sont disponibles ici.